• jechevallibre

L'intégrité : le pouvoir de l'engagement

"La meilleure arme de persuasion que tu possèdes dans ton arsenal, c'est l'intégrité" Zig Ziglar (1926-2012)

Où il est question de cette notion fondamentale dans un cadre de vie en général pour être heureux, et essentielle dans les relations de confiance.


​Pour beaucoup de personnes, l'évocation du mot "intégrité" est généralement en rapport avec l'honnêteté, la responsabilité, au respect, la fiabilité.

Définir l'intégrité est simple et tient en une toute petite phrase : je fais ce que j'ai dit que j'allais faire, et ce bien après que l'émotion dans laquelle je me suis engagée m'ait quittée. C'est tout.


Concrétude de l'intégrité chez les chevaux

Nous avons tous des interactions avec d'autres personnes : collègues de travail, enfants, conjoint, … Or, ces relations génèrent des attentes.

Nous entendons très souvent dire qu'il ne faut pas avoir d'attentes. En fait, il est tout à fait légitime que notre conjoint, par exemple, ait des attentes vis-à-vis de nous en terme de présence, d'écoute, de qualité de notre relation, dans notre dimension participative au sein du foyer. Les enfants vont aussi avoir des attentes vis-à-vis de nous en tant que protecteur, éducateur, … Bref, avoir des attentes envers l'autre est légitime et ne fait pas de vous un vilain-pas-beau-qui-n'est-pas-que-lumière-et-amour.


Et alors, qu'est-ce qui créée les attentes ? Le fait que souvent, dans notre vie, nous prenons des engagements (enfin, c'est vivement conseillé si vous voulez créez votre réalité et non être balloté au gré des tribulations de la vie).

Et donc, au sein des relations, qu'est-ce que c'est qu'un engagement ? C'est cette capacité que nous avons de dire : "voilà, je vais faire ça et ça va générer un certain résultat vis-à-vis de toi" . Quand nous prenons un engagement, ça veut dire que "pour cette action-là, tu vas pouvoir compter sur moi, elle sera réalisée".


Ce type d'interaction est essentiel dans la relation. Imaginez une seconde un monde dans lequel quelqu'un vous dit : "C'est bon, je vais le faire" et qu'au final il ne le fait pas. Facile de l'imaginer, il existe déjà : nous avons tous autour de nous des personnes qui disent qu'elles vont le faire alors qu'il y a plus de chance en pratique que ça ne soit pas fait.


Puisque vous vivez déjà dans ce monde-là, la suite devrait vous intéresser.

L'intégrité, c'est faire ce que je dis et dire ce que je fais

Autour de vous, il y a aussi des personnes qui vous disent "Je m'en charge", et, le plus bizarre, c'est que là, vous avez la certitude que ça va être réalisé.

Et donc, d'où vient cette certitude que lorsque certaines personnes vous donnent leur parole, c'est sacré, vous savez que vous pouvez vraiment compter sur elles ? Au contraire de celles qui sont sympathiques, gentilles, mais sur lesquelles vous ne pouvez pas compter ..

Et bien, ce "on ne peut pas compter sur lui" repose de manière systématique sur le manque d'intégrité.


C'est là que les chevaux entrent en scène ...

Mais, me direz-vous, quel est leur lien avec l'intégrité ? Et bien, tout simplement parce que les chevaux sont herbivores et grégaires :

  • En tant qu'herbivores ne voulant pas être servis au déjeuner, ils ont une exigence relationnelle considérable avec tout ce qui est vivant autour d'eux.

  • De plus, c'est une espèce grégaire, par conséquent pour laquelle l'individu et le groupe sont interdépendants pour la sécurité et le maintien en vie de tous.

Dans les deux cas, dire ce que l'on fait et faire ce que l'on dit est au cœur de leur système sociétal et de leur manière de communiquer.


Leur nature d'herbivore les a dotés d'une communication silencieuse, histoire de ne pas attirer les carnivores en envie de brunch. Vivre en groupe est d'ailleurs une réponse ingénieuse à la pression de la prédation. Blaise Pascal l'avait bien compris avec "plus on est de bras, plus on est fort" … réactualisé il y a peu par "pas de bras, pas de chocolat !". Ok, je sors … en silence.


La plupart des personnes qui ne sont pas affirmées vont avoir quasi systématiquement cette problématique de promettre et de pas tenir. Les chevaux peuvent les aider à y remédier.


L'intégrité dans la communication non-verbale avec le cheval

Le cheval renvoie en temps réel exactement ce que vous mettez dans vos comportements. Il réagit à une multitude de petits signaux, la plupart très faibles, que nous émettons à notre insu et qui font partie de notre héritage animal : la communication non-verbale, qui chez nous pèse 93 % dans nos messages, contre 100 % chez les animaux non-humains.

Les chevaux ont davantage d'acuité que nous pour percevoir ces signaux faibles dans nos comportements. Ils sont un formidable révélateur de ce que nous « disons » quand nous nous exprimons. Et ce même lorsque nous pensons que nous ne « disons » rien ou ne faisons rien.

A votre avis, qu'est-ce qui va faire que la personne à côté de vous va vous faire confiance ou pas ? Et qu'un cheval vous suivra librement (sans conditionnement ni coercition déguisée) ? Votre niveau d'intégrité tout simplement.


Imaginez votre personne comme un compte courant de cohérence interne. Ca fonctionne comme un compte bancaire ; à chaque fois que vous dites que vous allez faire quelque chose et que vous le faites, vous créditez votre compte. Inversement, à chaque fois que vous dites que vous allez faire et que vous ne le faites pas, vous débitez votre compte. Et donc à la fin de l'année, vous allez avoir un solde débit/crédit.


Imaginons que vous avez toujours votre solde créditeur, c'est-à-dire que vous pratiquez le "just do it" quand vous vous y êtes engagé. Si un jour il vous arrive un petit problème, on ne vous en voudra pas, même si l'autre est déçu.


La confiance que vous allez avoir dans une autre personne repose sur ce principe de compte courant. Si vous êtes tout le temps débiteur, ça ne le fait pas. Si vous êtes majoritairement créditeur, même pour des petites choses, alors vous inspirez confiance.

Et bien les chevaux ont une telle exigence relationnelle avec leur environnement qu'ils vont vous interroger sur votre niveau d'intégrité sur tous les détails de votre choix d'occuper la place de meneur de l'interaction (après tout, c'est vous qui êtes allé le chercher au pré ! Pas l'inverse). Si votre compte est majoritairement créditeur, ils vous pardonneront les quelques maladresses. Par contre, si votre compte est débiteur, ils ne seront tellement pas intéressés par vous qu'il vous faudra user de coercition pour obtenir quelque chose, sachant qu'à chaque fois il faudra augmenter le niveau, jusqu'à ne plus pouvoir approcher le cheval dès qu'il est libre de ses mouvements, au pré par exemple.

Au sein d'un groupe de chevaux stable vivant une vie au plus près de leurs besoins fondamentaux, il n'y a pas de place pour un individu qui n'est pas intègre car il met tout le groupe en danger : il sera rejeté par le groupe entier.


Avec les chevaux, vous allez pouvoir vous entraîner à muscler votre posture de "just do it" qui comprend :

  • Estimer le coût, les moyens à mettre en œuvre, ... bref la balance bénéfices/risques avant de vous engager.

  • Vous engager sans retour. C'est un choix.

  • Puis, agir pour faire ce sur quoi vous vous êtes engagé(e), sauf impondérable. Toutefois en vérité, très rares sont les fois où vous avez de vraies excuses pour ne pas avoir pu mener jusqu'au bout ce à quoi vous vous étiez engagé. A moins que vous ayez négligé le premier point, auquel cas quelques séances avec les chevaux vous seront très bénéfiques.

Mieux encore : cultiver l'intégrité vous permet aussi de booster la confiance en vous.


Vers l'âge de 6-7 ans, une vraie séparation se produit dans l'esprit humain, entre la partie consciente et celle inconsciente. Cela va alors produire une sorte de jeu entre les deux : au niveau conscient vous allez dire "je veux vraiment ça", et le cerveau, au niveau inconscient, va vous dire : "Ok, montre-moi si tu es cohérent". Par exemple : vous voulez un corps svelte, mais pour calmer votre stress vous n'arrêtez pas de manger des confiseries et des gâteux … et juste quand il y a le mot "sport" qui passe dans votre esprit, vous vous sentez très fatigué … ça vous parle ?

Le niveau d'intégrité qui se joue à l'extérieur, avec les autres, se joue aussi à l'intérieur de vous.

Ce qui fait que quand vous allez vouloir prendre un engagement avec vous-même : "Ca y est, cette fois-ci j'ai vraiment envie !", l'inconscient va souffler : "Ouais, ça va les gars, pas d'affolement. Comme à chaque fois qu'il a décidé quelque chose, ça ne tient pas la route." Et même si vous le faites, à l'arrache, ça vous coûte énergétiquement et à un moment, vous vous relâchez parce que personne ne peut tenir ainsi dans la durée. Ou vous baissez les bras.

Le cheval va se comporter exactement comme votre inconscient. Il va vous questionner sur votre motivation, laquelle est issue de la volonté, à savoir "j'ai décidé, j'ai choisi". Par exemple, vous tenir devant le cheval ne fait pas de vous un meneur, sauf si vous l'avez décidé et que vous en incarnez tous les aspects. C'est d'ailleurs là-dessus que les chevaux vont vous tester. Les chevaux aiment suivre, à condition que le meneur en soit un, jusqu'au bout des sabots ou des orteils. Sinon, ils font d'autres choix … à vous les grands moments de solitude quand Comète vous entraîne calmement mais inexorablement vers l'herbe alors que vous tirez sur la longe de toute la force de vos muscles -en anaérobie à cause du port prolongé du masque. Force physique qui de toute manière ne fait pas le poids face à la puissance de sa volonté et sa motivation à lui.


Et vous savez quoi ? Pour un cheval, utiliser la force physique en dehors des situations de compétition propres à la survie (alimentaire, reproduction) est un signe d'incompétence.

Être intégre nous rend intéressant pour un cheval
Être intégre nous rend intéressant pour un cheval

Et vous savez quoi ? L'intégrité vous donne la puissance pour être écouté de lui car vous êtes devenu intéressant à ses yeux. En précisant que puissance n'est pas synonyme de violence.


Si vous développez un niveau d'intégrité qui fait que vous avez confiance à l'intérieur et que l'on vous fait confiance à l'extérieur, vous n'avez pas besoin de vous demander si vous allez réussir.


A condition de faire attention à quoi vous dites oui et à quoi vous dites non. Mieux vaut expliquer à l'autre pourquoi vous lui dites non plutôt que pourquoi vous allez lui dire oui. Vous saisissez la nuance ? Non ? Alors je vous invite à venir faire un tour avec un de mes partenaires sabotés et il vous la fera vivre, en douceur.


Se positionner pour être en relation
Se positionner pour être en relation

Dire systématiquement oui est louche aux yeux d'un cheval. Pratiquement, il va vous interroger sur la relation possible avec vous et donc sur qui vous êtes, afin qu'il se positionne : ça lui convient ou pas. Dire oui systématiquement équivaut pour lui à ne pas se positionner. Dans son monde, un oui correspond à un engagement à 100 %. Pas un effacement à 99,99 % sous couvert d'être gentil ou bienveillant. Sans parler que dans son monde, être bienveillant n'a rien de son expression bien trop souvent mièvre dans le nôtre.


Bien veillant … Qui veille bien. D'après le "dictionnaire étymologique de la langue françoise", par B. de Roquefort (1829) bienveillance ne vient pas de "benevolentia" comme on le trouve partout maintenant, mais bien de "bona vigilantia" : la bonne vigilance ou le fait de bien veiller. Même racine que veille, vigie, vigilance etc. Cette fausse étymologie a ainsi permis un détournement du sens qui aujourd'hui est synonyme de gentillesse, alors qu'il s'agit plutôt d'exercer une bonne vigilance, d'être attentif.


Comme dans la vie. Si vous acceptez tout le temps des choses qui ne vous conviennent pas, comment voulez-vous vivre celle que vous rêvez de vivre ? (Re)lisez le best-seller de Thomas d'Ansembourg "Cessez d'être gentil, soyez vrais ! " paru en février 2001.


Refuser quelque chose qui ne vous permet pas d'être en intégrité est un choix parfois difficile à exprimer eu égard à certaines considérations dites morales. Chez les chevaux, c'est une exigence puisque chacun est garant, à partir de son intégrité, de la sécurité et la sérénité du groupe, en bien veillant aux dangers potentiels.


En conclusion, les chevaux sont des matercoaches pour vous entraîner à muscler votre intégrité. Résultats garantis.


Le 2e effet « kiss cool » -et c'en est un par les temps qui courent !-, est que ça se passe au grand air. Dans cette période où les masques l'emportent sur les fleurs, vous aérer la tête et respirer sans restriction est une aubaine pour des connaisseurs ...


Et qui sait, si dans un inspire, vous ne serez pas visité par une inspiration ... mais ça, c'est une autre histoire ...


Martine Clerc

Janvier 2022

Sources scientifiques : David Lefrançois, psychologue et neuroscientifique

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout